le brief de rédactionSi vous avez un projet que vous souhaitez confier à un Rédacteur web, l’utilité d’un brief dans l’écriture pour le web n’est plus à démontrer. Sous-traiter vous fera gagner du temps et de l’argent, mais si vous voulez que votre expérience avec votre prestataire soit concluante, vous avez tout intérêt à cadrer les choses en lui préparant un brief. C’est à dire que vous allez vous-même préparer tous les éléments qui vont aider votre rédacteur web dans son travail.

Par méconnaissance, la plupart des clients des rédacteurs web se contentent de leur balancer une sorte de “patate chaude”, et s’attendent ensuite à ce que le résultat final corresponde, comme par magie, à leurs besoins! Ce n’est pas tout-à-fait comme ça que cela fonctionne, et à moins d’être devin, votre Rédacteur web ne pourra pas vous donner satisfaction s’il n’a pas de consignes claires et précises. Sous-traiter votre production de contenus est une bonne chose, mais ça peut vite se transformer en perte de temps, d’argent et d’énergie…à moins de rédiger ce fameux brief pour l’écriture pour le web, manière d’orienter le travail de votre rédacteur…

 

Effectuer une recherche

Première étape donc, la phase de recherche. Tout d’abord, il va vous falloir identifier le mot-clé ou expression-clé principal de l’article. Dans celui-ci par exemple, les mots-clés sont : “écrire pour le web” (avec ces variantes) “brief” et “rédacteur web”. Vous devriez commencer par lister entre 10 et 20 sources les plus pertinentes sur votre sujet. Pour cela, commencez par effectuer une recherche sur Google, car aucun article n’est susceptible de fournir des informations exhaustives sur votre sujet à lui tout seul, et il est souvent nécessaire de mixer plusieurs sources différentes.

Selon la complexité du sujet à traiter, vous pourrez piocher dans 15 ou 20 sources différentes pour composer un article de 2000 ou 2500 mots. N’hésitez pas a utiliser des variantes de votre expression-clé ou à aller voir sur la page 2 de google si les informations de la première page ne sont pas suffisantes. Vous pouvez aussi puiser vos sources d’info dans un e-book, une vidéo, un podcast, une infographie, un sujet de discussion sur un forum…

Ensuite, même si ce travail est fastidieux, prenez le temps de parcourir les sources d’info que vous avez collecté, et surlignez ou mettez en gras, en couleur, les passages qui vous intéressent. Prenez des notes sur un calepin ou sur votre appli de bloc-notes préférée. Pour cela, je vous conseille d’utiliser l’appli mobile ou le site web “Pocket”  et si vous êtes un peu geek comme moi, un bloc-notes numérique comme Google keep  ou Evernote . Pocket quant à lui, va vous permettre de sauvegarder des pages web ou des articles très facilement à la volée si vous installez l’extension “Pocket” sur Chrome ou Firefox sur votre PC et les synchroniser avec l’appli mobile.

En agrégeant différentes sources piochées sur différents supports, vous obtiendrez une trame que vous allez pouvoir décliner en autant de parties et de sous-parties que nécessaire.

 

la recherche

Utilisez les forums de discussion

Seconde étape de la recherche documentaire: identifier les questions/problématiques les plus évoquées sur les forums. Ben oui, parce que, pour être sûr de taper dans le mille en matière d’écriture pour le web, mieux vaut s’assurer de ce qui intéresse les internautes. Pensez votre article en terme de SEO est nécessaire, mais n’oubliez pas pour autant que vous écrivez d’abord pour des humains ! Les forums de discussion sont une mine d’information pour qui veut trouver des infos sur un sujet particulier.

C’est ainsi qu’en identifiant les questions que posent les internautes sur ce sujet, vous pourrez par exemple y répondre dans un article. Chaque question posée ou idée pouvant alors faire l’objet d’un paragraphe dans lequel vous y apportez une réponse. 1 idée = un paragraphe = 1 sous-titre. Les forums sont donc une excellente porte d’entrée pour votre étude de marché! Pour le domaine de la Rédaction, j’ai par exemple trouvé le forum Categorynet.com  qui s’adresse aux journalistes et pigistes et à tous les professionnels de la communication.

Une fois que vous avez obtenu les différents points que vous allez traiter dans votre article, vous pouvez compléter le tout avec les expressions associées qui sont suggérées par Google quand vous tapez les premières lettres de votre requête. Par exemple, admettons que je doive rédiger un article sur: “Comment éduquer un labrador?” Voici les suggestions que j’obtiens:

 

recherche labrador

Ainsi, vous pouvez obtenir des sujets précis qui peuvent constituer autant de sous-parties.

 

La rédaction du brief

Nous y voilà! Avant d’accuser votre rédacteur web d’avoir mal fait son boulot, comme je le disais dans mon article sur “comment choisir un bon rédacteur web?”  assurez-vous de votre côté de tout faire pour lui donner des consignes claires. Pour cela, vous devez lui rédiger un brief. Le brief est un document très important, qui va conditionner la bonne compréhension de vos attentes par le rédacteur web. Même si, dans votre esprit, vous savez exactement ce que vous voulez, vous devez l’exprimer clairement à travers ce fameux brief.

Si vous voulez telle police, un article sur un ton particulier, des mots-clés en gras etc.dîtes-le! Votre rédacteur web n’est pas devin! Donc, un bon brief permet de cerner immédiatement votre demande, et fait gagner énormément de temps au rédacteur comme au client, pour des délais de livraison respectés. En effet, si vous n’avez pas été précis lors du passage de votre commande, et que vous passez votre temps à demander des corrections et échanges de mails avec votre prestataire, il y’a de grandes chances pour que les délais prévus soient dépassés, et cela sera de votre faute.

 

Le plan de rédaction

Le plan de rédaction, c’est la même chose que d’établir votre itinéraire si vous faîtes la route des vins: vous allez passer par un point A puis un point B, vous allez emprunter telle route, vous allez visiter tel château… Si vous avez repéré quelques questions intéressantes que posent les internautes sur les forums, ce travail devrait être assez facile et vous permettre de faire apparaître la trame de votre article.

Reprenons l’exemple cité plus haut sur l’éducation des labradors. Votre titre pourrait être celui-ci: “Comment réussir l’éducation de votre labrador?” Ensuite, vous allez lister quelques pistes de réflexion autour du sujet:

Pourquoi éduquer son chiot?
– Comment bien éduquer son chiot?
– Le régime alimentaire du labrador
– Pourquoi éduquer son chiot?
– La psychologie du labrador
– La santé et le budget
– Quelles erreurs faut-t’il absolument éviter de faire?
– Quels accessoires acheter?

Ensuite, une fois trouvées les grands chapitres de notre article, qui vont correspondre chacun à une partie, vous pouvez les réarranger pour les faire apparaître dans un certain ordre, comme quand vous triez votre linge en faisant des piles de vêtements: les slips et les chaussettes d’un côté, les pulls de l’autre, les chemises et les polos sur une autre pile etc. Vous avez compris le principe. Par exemple:

1- Introduction
2- Pourquoi éduquer son chiot?
3- Comment bien éduquer son chiot?
4- Le comportement du labrador
5- L’alimentation du labrador
6- Quelles erreurs faut-t’il absolument éviter de faire
7- Quels accessoires acheter?
8- La santé et le budget

Ensuite, on peut ajouter éventuellement des sous-parties pour développer davantage certaines sections:

1- Introduction

2- Pourquoi éduquer son chiot?

2.a La psychologie du labrador
2.b Prévenir les comportements surprise

3- Comment bien éduquer son chiot?

3.a Comment éduquer son chiot à être propre?
3.b Dresser son caractère

4- Le comportement du labrador
4.a Avec les humains
4.b Avec les autres animaux

5- Quelles erreurs faut-t’il absolument éviter de faire?

6- Quels accessoires acheter?

7- l’Alimentation du labrador

7.a Croquettes ou restes de repas?
7.b le régime alimentaire du labrador

8- La santé et le budget

8.a Les soins à prévoir
8.b Les vaccinations
8.c Le tatouage
8.d Le budget pour votre animal

Ensuite, il faut que vous réfléchissiez au ton à adopter par rapport à la cible: voulez-vous tutoyer ou vouvoyer? Est-ce qu’il va s’agir d’un article plutôt grand public (comme dans l’exemple) ou bien un article qui va s’adresser par exemple à des investisseurs? Faut-t’il employer un vocabulaire spécifique comme dans le BTP, le juridique etc. Ce sont des points à préciser dans le brief. Il faut aussi citer les sources par exemple si vous incluez des chiffres. Bien sûr, il faudra aussi fournir le mot-clé principal et les mots-clés secondaires.

Il y’ aurait encore pas mal de choses à dire sur le sujet du brief pour le rédacteur web, mais je vais m’arrêter là pour cet article. Si vous voulez obtenir un modèle de brief de rédaction, cliquez sur ce lien .

[delipress_optin id=”1669″]

PRISE DE RDV : 06.72.35.68.60
%d blogueurs aiment cette page :