L’immense majorité des freelances sur le web choisissent le statut de la micro-entreprise ( ex statut auto-entrepreneur) pour exercer leur activité. Pourquoi? Parce que vous lisez partout sur internet que c’est le statut le plus adapté pour exercer une activité en tant que freelance. Bien -sûr, ce statut n’est pas dénué davantages, mais je ne suis pas tout-à-fait d’accord avec cette assertion.

En effet, en étant en auto-entreprise, vous êtes seul aux commandes certes, mais aussi seul pour gérer vos boîte et les relations avec l’administration par exemple. Si vous vous trompez, c’est pour votre pomme! Vous devrez gérer seul votre comptabilité, et si vos revenus deviennent confortables, fini le fichier excel ou le cahier de comptes : vous devrez embaucher un comptable. Pire : si vous dépassez les plafonds de C.A, vous perdrez le bénéfice du statut bien qu’ils aient été récemment doublés ! Et puis vous n’êtes pas affilié a la caisse des indépendants ( ex-RSI) mais au régime général de la Sécu, beaucoup plus avantageux !

Le portage salarial, au contraire, est un statut très souple, qui combine les avantages du salariat avec ceux d’être à son propre compte. Comment? Dans quelles conditions? C’est ce que nous allons voir dans ce billet…

 

Les caractéristiques du portage salarial

Lorsque vous rejoignez une société de portage, comme moi chez DIDAXIS , la société de portage va facturer vos clients à votre place. Vous gardez votre liberté d’entrepreneur, et notamment votre liberté de fixer vos tarifs, de gérer votre temps de travail ou votre entreprise en toute autonomie, mais au lieu que vos clients vous adressent le règlement de leurs commandes directement à vous, ils paient la société de portage qui encaisse votre chiffre d’affaires, et qui vous salarie.

Ensuite, à la fin du mois, votre société de portage vous établie une fiche de paie et vous verse un salaire. Celui-ci est fonction de votre C.A encaissé H.T déduction faîte des frais de gestion de la société et des charges patronales et salariales. Plutôt intéressant non?

Comment ça se passe? vous signez deux contrats en fait : un “contrat de prestations de services” pour la partie administrative et comptable, et un contrat de travail en CDD ou CDI selon votre choix. Vous êtes libre de rompre les contrats quand vous le désirez sauf pour le C.D.D.

 

Les avantages pour le salarié Porté

cheminAvec le portage salarial, vous conservez tous les avantages d’un salarié: fiche de paie et contrat de travail ( important pour trouver un logement ou demander un prêt à la banque) mutuelle, droit aux 5 semaines de congés payés, cotisation retraite, sécurité sociale, droit aux allocations de chômage… Et bien-sûr, vous gardez votre autonomie de gestion : pas d’horaires imposés, liberté de fixer vos tarifs, autonomie dans la négociation commerciale avec vos clients…la société de portage n’a aucun droit de regard sur vos affaires !

En fait, avec cette solution, vous gagnez sur les deux tableaux. La société de portage vous décharge de toutes les démarches administratives et comptables, prévues dans le contrat de prestations de services, vous n’aurez donc pas à payer un comptable pour gérer l’administratif de votre société: c’est la société de portage qui s’en charge! Les relations et déclarations diverses et variées auprès des guichets de l’Etat, c’est toujours elle ! C’est un sacré avantage quand on sait le temps que l’on peut perdre chaque mois avec la paperasserie ! Sans compter les 10% de pénalité des impôts ou de l’Urssaf quand on ne paie pas en temps et en heure…ici, aucun risque que cela vous arrive !

Et puis la société de portage endosse aussi à votre place la responsabilité juridique : si vous avez un litige avec un client ou avec l’Etat, c’est la société de portage qui l’assume.

Contrairement au statut de la micro-entreprise, vous n’avez pas de plafond de C.A à ne pas dépasser pour conserver le statut, vous pouvez donc développer votre C.A de façon illimité. Mieux : plus votre C.A H.T encaissé sera élévé, plus les frais de gestion pris par la société vont diminuer ! Chez DIDAXIS, ils commencent à 5% et peuvent descendre à 3% en fonction de l’augmentation de votre C.A.

Le remboursement de vos frais professionnels

Pour envoyer vos devis et factures, vous disposez d’un espace personnel lorsque vous adhérez à la société avec un certain nombre de documents déjà préparés. Enfin, un avantage que n’offre pas le statut de la micro-entreprise : vous êtes remboursé de vos frais professionnels !

Exemple : vous avez besoin d’acheter un nouvel ordinateur? Une caméra ou un micro? Un logiciel, une formation? Demandez une facture pour ces achats, et votre société de portage vous les rembourse en fin de mois avec le versement de votre salaire.

 

accompagnement

Vous êtes accompagné

De plus, vous n’êtes pas livré à vous-même dans votre activité, seul face aux problèmes : vous bénéficiez d’un suivi par un conseiller dédié, et bénéficiez de formations et d’ateliers pour vous former à la gestion, au Marketing… Vous êtes entouré par d’autres entrepreneurs avec qui vous pouvez networker !

Peu d’inconvénients mais pas de mauvaises surprises !

Surtout, vous n’avancez pas à l’aveugle et savez à quoi vous attendre: grâce au simulateur de revenus en ligne, vous savez non seulement ce que vous allez devoir payer en fonction du C.A HT encaissé, mais surtout, combien vous allez toucher de salaire à la fin du mois! Et vous avez aussi la possibilité de calculer votre tarif journalier en fonction du salaire BRUT annuel souhaité. Par exemple ; j’ai fait une simulation pour un salaire annuel de 24000€, le simulateur m’a indiqué un tarif journalier de 349€.

Si vous n’encaissez aucun chiffre d’affaires, vous n’aurez pas non plus de frais et de cotisations sociales à payer, mais vous n’aurez pas non plus de salaire !

Du côté des inconvénients effectivement, comme votre rémunération dépend de votre C.A HT encaissé dans le mois, il faut que l’argent rentre pour que la société de portage puisse vous verser un salaire…mais c’est la réalité de tous les indépendants quel que soit leur statut : pas de C.A = pas de revenus !

 

les charges sociales

Des charges sociales élevées

Autre inconvénient : les charges sociales sont assez élevées par rapport au statut de la micro-entreprise : elles approchent les 50% du C.A encaissé contre 23% en micro-entreprise. Par exemple, pour un C.A mensuel de 4188€, entre les charges sociales et les frais de gestion de la société, le salaire qui vous sera reversé est de: 1744€ auxquels viennent s’ajouter les frais professionnels. Donc le salaire ici ne représente seulement que 41,64% de votre C.A encaissé. C’est énorme, mais songez que si les charges sociales ne représentent que 23% en micro-entreprise, si vous devez vous attachez les services d’un comptable, l’économie sur les charges sera vite annulée par les frais du comptable.

Ici, vous êtes déchargé de toutes les tracasseries administratives, vous pouvez vous concentrer à 100% sur votre business, le prix de la tranquillité en somme!

Et vous, que pensez-vous du portage salarial? Aimeriez-vous choisir ce statut?

[delipress_optin id=”1669″]

PRISE DE RDV : 06.72.35.68.60
%d blogueurs aiment cette page :