Faire le bon diagnostic

Vous avez un site web ou un blog corporate, et vous peinez à développer l’engagement de votre communauté, à accroître vos ventes? Vous venez de lancer un site e-commerce et vous n’avez que très peu de trafic? Il va falloir réagir pour redresser tout cela, car vous le savez, avoir un flux constant de trafic qualifié est le nerf de la guerre. Sans lui, votre business va stagner et vous ne pourrez pas augmenter votre C.A. Sans trafic qualifié, vous ne pourrez pas non plus vous constituer une liste d’abonnés et leur proposer vos nouveaux produits et opération spéciales.

Même si vous n’avez qu’un petit budget, les stratégies que nous allons voir dans ce billet sont totalement gratuites, car il s’agit d’acquérir du trafic organique (gratuit) et donc, elles vous permettront de tirer votre épingle du jeu.

 

Quels sont vos objectifs

On ne se lance pas sur le web au petit bonheur la chance, en espérant par exemple que le bouche à oreille fonctionne et vous sorte de l’impasse. Si vous ne savez pas établir une sorte d’itinéraire pour aller d’un point A à un point B, vous allez vous perdre !

Donc la première question à vous poser c’est : “Qu’est-ce que je veux faire concrètement?” Est-ce que votre objectif est :

  •  de faire plus de ventes? 
  •  Augmenter votre liste de contacts?
  •  Développer la visibilité de votre site ou de votre marque?
  •  Créer des partenariats?
  •  Augmenter le nombre d’abonnés à votre chaine Youtube
  •  Interagir avec votre communauté?

 

faire des choix

Une fois que vous avez déterminé votre objectif principal et pourquoi vous souhaitez développer de façon massive votre audience, vous allez passer à une seconde étape qui est d’identifier et de comprendre votre marché, d’anticiper ses attentes et de vous positionner comme celui qui apporte des solutions à une problématique.

Donc, il faut que vous découvriez quel est le problème de votre marché, ce qui manque à votre cible, qu’est-ce qu’elle vient chercher sur le web, et à partir de là, vous devrez mettre en œuvre des solutions fortes qui vont apporter une réponse adéquate à votre audience.

La solution que vous devez apporter passe par un contenu pertinent, de qualité, qui répond à la problématique de votre cible. Exemple : votre cible est constituer de sportifs souhaitant se préparer à courir un marathon. Eh bien vous allez écrire une série d’articles, tourner des vidéos, pour donner des astuces, expliquer des techniques pour se préparer à un marathon. Vous allez parler du matériel à prévoir, du budget à investir, des techniques de course, du mental d’un champion etc.

Il faut donc que votre contenu soit adapté à votre niche, à ce que recherche votre cible. C’est comme ça que vous allez attirer des visiteurs vers votre site, en fournissant de la valeur ajoutée.

 

Définir sa cible de marché

Cible

Évidemment, il faut au préalable que vous ayez défini une cible, car un site généraliste ça ne fonctionne pas: à vouloir plaire à tout-le-monde, on finit par ne plaire à personne ! Pour définir votre cible de marché, vous pouvez créer un avatar ou personas, c’est-à-dire brosser le portrait du client idéal.
Ex: Femme active entre 25 et 45 ans, cadre supérieur, gagnant entre 2000 et 5000 euros, habitant les grandes agglomérations.

Donc essayer d’imaginer le profil de ce client-idéal, essayer de vous mettre dans sa peau. Demandez-vous par exemple : “mon audience, par quoi est-t’elle motivée?“Qu’est-ce qui peut déclencher chez elle un passage à l’action?” “Qu’est-ce qui l’intéresse?” Si vous arrivez à trouver des réponses, vous allez taper dans le mille.

 

Comment rentrer en contact avec sa cible?

Définir sa cible est indispensable, mais ce n’est pas suffisant : pour développer votre trafic qualifié, encore faut-t’il savoir où la trouver, quels sont les supports de communication qu’elle utilise, quels sites elle fréquente. Là encore, demandez-vous est-ce que votre cible fréquente les réseaux sociaux et lesquels: Facebook, Twitter, Instagram, Google + etc.

Ou bien est-ce que votre cible fréquente plutôt les blogs, les forums, Youtube, est-ce qu’elle écoute des podcasts etc. Lorsqu’on veut rencontrer quelqu’un, on se donne toujours rendez-vous quelque part, n’est-ce pas?

Ce que vous pouvez faire, c’est de vous inspirer de ce que font vos concurrents, et d’identifier quels outils ils utilisent pour se faire connaître: utilisent-t’ils une page fan facebook, ou un compte twitter par exemple? Si vous voulez produire des articles destinés à être bien référencés sur Google, ce n’est pas la même stratégie de contenu que si vous voulez être présent sur Youtube ou sur Instagram. Les gens n’ont pas les mêmes attentes  et les mêmes comportements sur Facebook et sur les blogs par exemple. Donc, à chaque canal de communication, il va falloir produire un contenu adapté.

 

Quel type de contenu produire?

 contenu à produire

Si vous avez identifié que votre cible fréquente les blogs, il va de soi que vous devez produire votre contenu sur un blog, le vôtre ou sur des plateformes comme Facebook notes, Médium, Linkedin… Par exemple, vous pouvez avoir pour stratégie d’attirer du trafic qualifié et de collecter des adresses e-mail pour vous constituer une liste d’abonnés, c’est le support idéal !

Le blog est un canal de communication à utilisation particulière, adapté pour présenter une offre et collecter des adresses e-mails. L’avantage, c’est que vous pouvez dialoguer avec votre communauté via les commentaires. Une chaine Youtube peut être un bon complément au blog.

Mais vous devez l’utiliser si bien-sûr votre cible fréquente les blogs et Youtube. Ce qui compte c’est que vous soyez présent là où se trouve votre cible. Faîtes en sorte de partager du contenu viral avec un maximum de gens car c’est en diffusant ce contenu viral -avec un lien qui renvoie vers votre blog ou une offre particulière bien entendu – que petit à petit, vous allez créer du trafic qualifié vers votre site.

Est-ce que vous allez rédiger des articles de blog? Est-ce que vous allez produire des vidéos? Est-ce que vous allez plutôt faire des podcasts? Utiliser des infographies? Toutes ces questions, vous devez y réfléchir, et adopter le bon format. Si vous choisissez de rédiger des articles, est-ce que ce sera des articles de fond, ou des articles invités? Sachant que les articles longs, sont les mieux indexés par Google. Pour cela, ils doivent faire 2400 à 2500 mots.  Allez-vous proposer le téléchargement d’un e-book ou d’un livre blanc?

 

Créer des articles de fond

Si vous tenez un blog, je vous le disais, créer au moins 2 articles de fond par mois peut être une stratégie gagnante. Google donne la priorité à des contenus qui donnent de la valeur ajoutée aux internautes. Un article long, c’est un article qui va capter l’attention des gens, ils vont prendre le temps de le lire, parce qu’ils estiment qu’il apporte des informations intéressantes et détaillées. Le temps passé sur votre blog va augmenter, et c’est un indicateur que prend en compte google pour classer les sites. En effet, les articles longs apportent des solutions concrètes aux problèmes que veulent résoudre les internautes.

A côté des articles, réfléchissez à la manière dont vous allez procéder pour vous constituer une liste de contacts : est-ce en utilisant des formulaires de capture classiques? Allez-vous utiliser une landing page (page d’atterrissage)? Est-ce que vous allez utiliser des tchat box pour capturer les adresses e-mail de vos prospects? Allez-vous devoir mettre en place un tunnel de vente? Bref, vous devez faire l’inventaire de toutes les solutions que sont adaptées à votre cible ainsi qu’à votre organisation.

En fonction de ce que vous aller prévoir, vous aller devoir planifier votre production de contenu, identifier les bons sujets qui vont intéresser votre audience, et pourquoi pas, si vous manquez de temps ou de ressources en interne, confier ce travail à un freelance. A ce propos, vous pouvez faire appel à mes services ici en cas de besoin  !

Pour trouver de la matière, peut-être aurez-vous besoin également de développer une stratégie de curation de contenu sur twitter par exemple, afin de proposer des sujets qui intéressent votre audience. Ainsi, vos lecteurs vont commenter plus facilement vos articles, surtout si vous les y incitez avec un appel à l’action, et ils seront plus enclins à s’inscrire à votre mailing-list si vous leur apportez des solutions aux sujets qui les intéressent.

 

 

Une réflexion globale

Si vous optez pour des vidéos, la réflexion est la même, demandez-vous qu’elle est la bonne fréquence de publication de vos contenus, à quels horaires vous devriez mettre en ligne vos vidéos en fonction des habitudes de votre audience devant son écran. Si vous vous adressez à une population salariée, vous pouvez publier votre contenu tôt le matin ( 6h30-7h) ou bien le soir à partir de 18h. Voir entre 12h et 14h.

Est-ce que vous allez produire plutôt des vidéos-tutoriels décortiquant des étapes pour faire quelque chose, réaliser des interviews, donner votre avis sur un produit?

Donc, pour mettre en place toute cette logistique, vous devez élaborer un plan d’action, et le suivre avec une rigueur quasi militaire, et vous devrez avoir un calendrier éditorial. Il faut que vous soyez méthodique et structuré pour réussir.

Autre stratégie gagnante, lorsque vous produisez du contenu, pensez à intégrer des médias à votre contenu ( vidéo, interview, infographie, image) cela vous permettra d’avoir un contenu beaucoup plus attractif. Si vous choisissez avec soin les médias que vous ajoutez à vos textes, cela ne pourra que renforcer la perception positive de votre lectorat, et là encore, vous allez attirer du trafic qualifié, car en améliorant “l’expérience utilisateur” Google indexera beaucoup mieux votre contenu.

 

Optimiser votre contenu

Pensez à rendre vos textes attractifs en créant des titres percutants: “8 astuces pour développer ses pectoraux” “Guide de la cuisine végétarienne pour les nuls” “Pourquoi ces 5 erreurs peuvent ruiner votre réputation” Si vous voulez trouver des titres magnétiques, voici un petit guide à télécharger

Les titres et les sous-titres permettent aux lecteurs de “scanner” l’article, et donc de gagner du temps. Pensez aussi à optimiser vos images en renseignant la balise “Alt” avec votre mot-clé adapté. Votre mot-clé principal doit se répéter au moins une fois dans un titre ou sous-titre, et vous pouvez aussi utiliser des variantes de ce mot-clé. Pour un meilleur référencement, modifiez l’url de votre article avec votre mot-clé également en modifiant son permalien.

Sur WordPress, cela se passe dans Réglages/permaliens, puis dans “Réglages les plus courants” activez “structure personnalisée” ce qui désactivera la valeur par défaut. Dans le champ de personnalisation indiquez  /%postname%/%category%/  Sur Blogger, il faut ouvrir l’éditeur d’article, et dans le menu de droite, “paramètres des articles” aller dans “liens” et choisir “lien permanent personnalisé” puis indiquez le titre de votre article ou ses mots principaux en guise d’url séparés par des tirets. Pensez également à taguer vos articles avec des libellés et à renseigner le champ “description pour la recherche”. Sur WordPress, utilisez le plugin WordPress SEO.

J’espère que cet article vous aidera à développer votre présence en ligne à atteindre vos objectifs, et abonnez-vous au blog pour être tenu informé des prochains articles automatiquement !

[delipress_optin id=”1669″]

PRISE DE RDV : 06.72.35.68.60
%d blogueurs aiment cette page :