newsletterAujourd’hui à l’heure de l’Infobésité, plus de 50% des professionnels reçoivent quelques 10 newsletters par jour. Peu d’entre elles sont jugées suffisamment intéressantes et ne sont pas lues. Alors, quel pourrait-être le moyen de rédiger une newsletter qui retient l’attention et qui améliore le taux de transformation prospects/clients?

 

 

 

1ere solution : créer un rendez-vous régulier avec vos abonnés

Quand je dis de créer un “rendez-vous”, il ne s’gait pas évidemment d’un entretien physique, mais de créer un rythme d’envoi régulier de votre newsletter à vos abonnés. Par exemple, 1 fois par mois ou tous les 15 jours. Ainsi, les abonnés s’attendront à recevoir votre newsletter par exemple chaque premier mercredi du mois.

Votre newsletter ne doit pas être ennuyeuse : communiquer sur l’anniversaire de l’Entreprise ou sur le pot de départ du directeur marketing n’a aucun intérêt pour le lecteur. Vous devez proposer un contenu qui intéresse votre lectorat et qui réponde a ses problématiques.

Comment créer de l’attente et de l’addiction à votre newsletter?

En fait, il suffit de s’inspirer de ce que fait la télévision avec les séries. Souvent, à la fin de l’épisode, on coupe à un moment alletant et la suite est…au prochain épisode. Donc, on crée une attente qui fidélise le téléspectateur. Donc, vous pouvez vous inspirer de ce principe dans votre newsletter en l’adaptant.

Votre Newsletter peut comporter une rubrique thématique, où l’on traite un nouveau sujet à chaque numéro. Par exemple, si votre newsletter parle de l’éducation des chiens, dans chaque numéro, vous pouvez traiter d’une race différente.

2ème solution : sortez du lot avec votre newsletter

Beaucoup de newsletters se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Du coup, même si elles sont jolies graphiquement parlant, elles en deviennent banales parce que c’est du déjà vu 1.000 fois…Donc, l’idée va être de faire ce que les autres ne font pas.

Comment?

Par exemple, vous pouvez proposer un jeu à l’intérieur. Je me souviens d’une marketeuse qui avait, pour le lancement de sa formation, inventé un petit jeu tout simple du style : ” vous partagez cette vidéo , vous gagnez 5 points, vous likez ce contenu, vous gagnez 2 points, vous laissez un commentaire sous la vidéo vous gagnez 3 points etc. Envoyez-moi par e-mail une preuve de partage en faisant un copie d’écran et celui qui remportera le plus de points remporte ( votre cadeau) Par exemple, une remise de 30% lors de la première commande du client.

Si vous vendez des articles de sport, montez un partenariat avec un réseau de salle de sport chez Mooving par exemple, et proposez à vos abonnés une réduction de 20% sur leur abonnement à la salle.

Dans votre newsletter, vous pourriez également créer une rubrique “petites annonces” également, dans laquelle vous partagez l’actualité et les bons plans d’autres webmarketeurs et partenaires en echange d’une commission, ou encore des offres d’emploi de votre secteur.

 

3ème solution : bien choisir son créneau d’envoi

Dans l’idéal, il faudrait que vous sachiez à quels moments vos abonnés consultent leur boîte e-mail. Car il ne sert à rien d’envoyer une newsletter à un mauvais moment, quand personne ne la lira. Aujourd’hui, la plupart des gens lisent leurs e-mails depuis leurs smartphones, donc à n’importe quel moment de la journée. Par exemple, vous pouvez choisir d’envoyer votre newsletter le matin vers 7h30 pour que les gens puissent la consulter dans les transports en commun ou bien vers 12h30 au moment de la pause déjeuner, ou encore le soir vers 18h, quand les gens reprennent les transports en commun.

Si vous envoyez votre newsletter au moment où vos abonnés consultent leur boîte e-mail, et que celle-ci n’atterit pas dans les spams, vous aurez de bien meilleures chances qu’elle soit lue. Si vous voulez ensavoir plus sur la création d’une newsletter à succès, je vous invite à consulter mon article Créer une newsletter à succès: 5 choses à savoir  sur mon blog.

PRISE DE RDV : 06.72.35.68.60
%d blogueurs aiment cette page :